En 2018, le ROSO avait signé la charte de bon voisinage entre les agriculteurs et les citoyens. C’est dans la prolongation de cet état d’esprit de concertation que le ROSO a signé l’avenant à cette charte qui lui a été présenté le 19 novembre dernier par les organisations professionnelles agricoles.
Lors de la signature de cet avenant en réunion plénière à la chambre d’agriculture, le ROSO a souhaité que le cas de la ville de Chambly – ayant pris un arrêté antipesticides pour protéger le collège – puisse être l’exemple à traiter.
Le sujet avance puisque vendredi dernier, à l’initiative de l’association Symbiose et du ROSO, une première réunion de concertation a eu lieu en présence du jeune agriculteur concerné, du maire de la ville, de Symbiose et du ROSO.
Pour le ROSO il ressort de cette première réunion un déficit flagrant de concertation et d’écoute. Il a été convenu de se revoir début janvier en présence du Département (concerné par le collège) pour demander la mise en place d’une haie avec plantation, si possible dés février.
Le jeune agriculteur concerné est engagé dans l’agriculture de demain plus respectueuse de l’environnement et a pu présenter les techniques agricoles employées dans cet esprit.
C’est en multipliant ce genre de réunion que le sujet pourra avancer.

Fermer le menu