Monday, January 22, 2018

MONTS : De la lumière pour les petits pois

Posté par admin Le 11 juin 2011

Une association de sauvegarde monte au créneau après l’apparition de poteaux électriques à la sortie du village. Ils craignent une forte urbanisation.

Qu’on renforce le courant et qu’on enfouisse les vilains fils électriques, c’est une bonne chose mais qu’on éclaire les petits pois… L’association des amis de Monts en Vexin a décidé de monter au créneau «contre le bétonnage de ce village de campagne » aux 201 âmes, situé à quelques kilomètres d’Hénonville.

Le 2 mai dernier, les habitants se sont réveillés à la lueur de treize nouveaux poteaux électriques. Une délibération municipale prévoyait l’enfouissement des lignes électriques aux abords de la place de l’église et un renforcement électrique dans plusieurs rues de la commune.

«Ce qui nous inquiète, ce sont les poteaux qui ont poussé à la sortie du village, ceux qui n’éclairent pour l’instant que des champs alors que nous n’avons même pas l’assainissement. Est-ce vraiment une priorité ? », s’interroge Valérie Turchetti, la présidente de l’association et habitante du village. Des installations qui cacheraient, selon les membres de l’association, des projets immobiliers.

Un carton jaune du ROSO

L’enquête publique sur la révision du plan local d’urbanisme (PLU), ouverte depuis le 25 mai dernier, est venue confirmer leurs doutes. «On y apprend qu’il y aurait trois hectares de terrain constructible. Ils veulent dénaturer ce si joli village proche du parc naturel régional du Vexin français. »

Le ROSO (regroupement des organismes de sauvegarde de l’Oise) suit ce dossier de révision du PLU avec attention et «attribue le carton jaune développement durable du mois, aux dirigeants de cette commune ».

La municipalité se défend de toute tentative d’urbanisme. «J’invite tous les habitants à venir prendre connaissance du projet d’aménagement et de développement durable (PADD). Ce dernier prévoit la construction de deux à trois maisons par an. Il n’a jamais été question de faire des lotissements », insiste Didier Bouilliant, le maire de la commune, qui rappelle que le peu de terrain constructible servira aux jeunes qui ont grandi dans le village. L’élu se plaît à comparer l’évolution démographique du village sur deux siècles et demi : «En 1789, la commune recensait 240 habitants contre 201 à l’heure actuelle ! »

Les habitants, qui souhaitent s’informer sur l’avenir de leur village, ont jusqu’au 25 juin pour venir consulter l’enquête publique.

FANNY DOLLÉ
Le Courrier Picard – Samedi 11 juin 2011

Comments are closed.

Articles Populaires

    Sorry. No data so far.

Designed by website templates