Saturday, July 21, 2018

Communiqué de presse N°6/2015

Posté par admin Le 9 mars 2015

Qualité de l’eau potable pour les communes du Sud de l’Oise : des résultats inquiétants pour la santé et des tarifs toujours en hausse pour le citoyen !

Par courrier en date du 4 janvier dernier, le ROSO interpelle le président du syndicat des eaux du plateau du Thelle , Monsieur Daniel Tessier, sur la piètre qualité de l’eau potable distribuée au cours de l’année 2014 pour les communes du syndicat. A ce jour aucune réponse écrite, ni contact téléphonique !
En effet, l’on constate que :
– La concentration en nitrates se situe en moyenne à 30mg/l (maxi 43,8mg/l) pour une moyenne les années précédentes de 12mg/l.
– Des valeurs en nette augmentation sur les substances chloroforme, bromoforme, trihalométhanes, atrazine
Il convient de signaler que les trihalométhanes (les THM), n’existent pas à l’état naturel dans l’eau car ils sont formés par action du chlore sur les matières organiques. L’absorption du chloroforme et du dichlorobrométhane a forts taux et via l’appareil digestif sont suspectés d’être cancérigène !
Rappelons que ce captage d’eau potable (Puiseux le Hauberger) est inscrit comme captage « grenelle » (500 en France, 9 dans l’Oise), depuis 2009 !
Nous nous interrogeons sur la qualité du traitement de l’eau potable sur ce site au cours de l’année 2014 et de la qualité de l’autocontrôle de l’exploitant ? Aucune réunion par ailleurs de la commission consultative des services publics locaux n’a été programmé par le président du syndicat depuis mars 2010 !
Le syndicat des eaux AAC de la Boissiere en Thelle / Crèvecœur situé lui également sur un captage Grenelle mérite aussi d’être signalé avec une mention spéciale :
– Résultats d’analyse de l’eau potable du 12 juin 2014 sur Andeville ( source Ministère de la Santé) : « les résultats de l’analyse de recherche de pesticides font apparaitre une eau non conforme aux limites de qualité fixées par l’arrêté du 11 janvier 2007. La teneur en désethyl atrazine est supérieure à la limite de qualité ».
Le ROSO s’inquiète fortement de la lenteur de la mise en place des politiques publiques pour préserver notre richesse naturelle, l’eau potable. Quatre ans après, les arrêtés préfectoraux de mise en œuvre des programme d’actions ont été pris (en 2014) pour cinq des neufs captages Grenelle de l’Oise. Dans le cadre de ces arrêtés un comité de suivi est mis en place (article 15) mais à ce jour le ROSO, association agréée de protection de l’environnement n’y a pas été conviée (contrairement aux préconisations de la circulaire Ministérielle du 11 janvier 2013).
Pourquoi ? Des résultats dérangent ? Combien de temps faudra-il encore pour agir ?
Enfin nous rappelons que dans l’affaire du DROID (herbicide épandu avec destruction de 300 hectares de culture), le ROSO a interpelé l’agence régionale de santé (ARS) sur l’évaluation des risques sanitaires envisagée ? Par un courrier en réponse en date du 26 janvier dernier, elle indique « qu’une surveillance sanitaire va être mise en place afin de vérifier que cet évènement n’a eu aucune conséquence sanitaire ou environnementale ». Le ROSO a demandé en date du 1 février à être concerté sur ce plan de surveillance(pas de réponse à ce jour).

Comments are closed.

Articles Populaires

    Sorry. No data so far.

Designed by website templates