Sunday, September 24, 2017

La Payelle, le ROSO porte plainte

Posté par admin Le 26 janvier 2016

Pollution PayelleDes boues marron en surface de la Payelle. Il n’en fallait pas moins pour que le Regroupement des organismes de sauvegarde de l’Oise (ROSO) saisisse la justice. Il a déposé une plainte le 8 janvier pour pollution généralisée de la Payelle, un affluent de l’Aronde qui traverse les communes de Rémy et Estrées-Saint-Denis.

« Nous avons pu constater des matières fécales en transit et une saturation du lit de la Payelle, explique le ROSO dans son rapport. Ces doses journalières ou hebdomadaires sont stockées tout au long du parcours, notamment dans la traversée de Rémy avec des couleurs marron et des filets rouges, qui peuvent laisser imaginer toutes pollutions chimiques ou pharmaceutiques. »

Didier Malé, le président du ROSO, explique que cette pollution « provient du dysfonctionnement permanent de la station d’épuration d’Estrées-Saint-Denis ». Celle-ci doit être démolie dans quelques mois, puisqu’une nouvelle va ouvrir ses portes en mai, à Rémy, pour prendre en charge les eaux usées de six communes. « Ce n’est pas une raison pour que la commune et son exploitant, Veolia, ne se conforment pas à la réglementation. Cette pollution déposée empêche toute vie aquatique, perturbe gravement l’écoulement des eaux de pluie, et est dangereuse pour la population riveraine », s’insurge Didier Malé.

Les services de l’Etat ont envoyé fin décembre une mise en demeure à la mairie d’Estrées-Saint-Denis. Une réunion s’est tenue jeudi matin à ce sujet. « Un appareil va être installé à la sortie de la station d’épuration pour prévenir le passage de boue, confie Charles Pouplin, le maire (SE) d’Estrées-Saint-Denis. Si malgré cela, le phénomène continue, nous nous sommes engagés à tout nettoyer.D’ailleurs, lorsque la station d’épuration sera détruite, la partie bétonnée de la Payelle sera nettoyée jusqu’à Rémy. » La sous-préfecture prévoit d’organiser une réunion si l’exploitant et la commune manquent à cet engagement. Didier Malé annonce cependant vouloir distribuer des tracts aux habitants des communes concernées. « Ces gens payent leur assainissement or le service n’est pas rendu. »

En 2011 déjà, le ROSO avait déposé une plainte pour pollution, suite à la présence d’une mousse suspecte relâchée par la station d’épuration de Rémy, qui avait subi une avarie.

Communiqué de presse N°1/2016

Posté par admin Le 5 janvier 2016

Pollution Payelle le ParisinEtat déplorable de la Payelle affluent de l’aronde. Nouveau dépôt de plainte envisagé.

Par un mail en date du 15 décembre dernier, le ROSO a avisé les services de l’état d’une pollution visuelle de la Payelle par la présence importante en surface de boues de couleur marron. Lors d’une visite terrain du ROSO le 30 décembres dernier, nous avons pu constater la persistance de cette pollution qui en réalité provient du dysfonctionnement permanent de la station d’épuration d’Estrées St Denis. Bien que cette station soit dans quelques mois arrêtée définitivement la commune et son exploitant ont obligation de se conformer à la réglementation et d’assurer son entretien.
A nouveau les services de l’état ont été informés par email le 30 décembre au soir.
Dans le cadre de son inspection de terrain, le ROSO a pu constater un envasement de la Payelle depuis la zone humide à l’entrée de Remy jusqu’à son raccordement à l’Aronde.
Des quantités énormes de boues de stations d’épurations ont été déposées sur la totalité du cheminement de la Payelle ce qui correspond à des normes de rejets non respectées par les stations d’épurations depuis des mois.
Cette pollution déposée empêche toute vie aquatique, perturbe gravement l’écoulement des eaux de pluie en fond de vallée et est dangereuse pour la population riveraine.
Alors que le ROSO avait à l’initiative de son Vice-Président, Claude Blondel, déjà porté plainte le 27 janvier 2011contre les rejets de la station d’épuration de Remy dans la Payelle, l’histoire se répète au même endroit. Dans ce précèdent dossier des condamnations contre l’exploitant avait été prononcées.
Dans ce dossier le ROSO envisage de déposer une nouvelle plainte et demande en urgence une réunion avec les autorités et pollueurs concernés.
Le ROSO demande également un constat écologique complet de l’état de la Payelle avec un calendrier de remise en état du milieu naturel.

 

 

 

 

 

Articles Populaires

    Sorry. No data so far.

Designed by website templates