Sunday, September 24, 2017

Communiqué de presse N°10/2015

Posté par admin Le 26 août 2015

 De l’eau non potable au robinet des citoyens raccordés à la station de traitement de Puiseux-le- Hauberger. Pourquoi la population n’a-t-elle pas été avertie ?

Alors que le ROSO ne cesse depuis le début de l’année, d’attirer l’attention des présidents de syndicats des eaux et des pouvoirs publics sur la qualité de l’eau potable sur les captages classés Grenelle, la lecture assidue des résultats d’analyse d’eau potable (disponible à tous sur le site du Ministère de la Santé) nous apprend que l’eau s’est révélée impropre à la consommation le 15 juin 2015 sur le réseau du syndicat du plateau du Thelle.
En effet il est précisé dans le bulletin d’analyse : « eau présentant une contamination bactériologique dont les effets sanitaires restent limités ».
Le bulletin fait apparaitre une contamination à la bactérie Echérichia Coli (valeur dépassant la limite de qualité). Les coliformes fécaux et les E Coli sont des bactéries que l’on trouve majoritairement dans les matières fécales et des animaux. Leur présence dans l’eau indique non seulement une contamination récente par les matières fécales, mais aussi la présence possible de bactéries, virus et protozoaires potentiellement pathogènes. La norme fixe à absence totale de ces bactéries dans l’eau du robinet.
Face à ce constat alarmant, le ROSO pose les questions suivantes :
– Pourquoi la population concernée n’a-t-elle pas été avertie par le responsable de la distribution de l’eau ? Par les autorités sanitaires ?
– Les services de l’état ont-ils réunis les acteurs concernés ?
– Les citoyens ont-ils été exposés à une contamination ?
– D’où vient cette pollution ?
– Que dit le gestionnaire, la lyonnaise des eaux ?
Le ROSO s’inquiète fortement de la lenteur de la mise en place des politiques publiques pour préserver notre richesse naturelle, l’eau potable.
Alors que le ROSO a demandé à être associé aux différents comités de suivi des captages Grenelle depuis plusieurs mois, à ce jour aucune réponse.
Si la situation perdure, le ROSO envisage de lancer des actions juridiques contre les responsables de la distribution de l’eau potable.

Articles Populaires

    Sorry. No data so far.

Designed by website templates