Wednesday, November 22, 2017

Sacy le Grand: le ROSO porte plainte.

Posté par admin Le 5 juin 2015

Amiante Sacy le GrandSacy-le-Grand. Après la découverte de déchets d’amiante dans le Bois de la Sablière, l’association environnementale du Roso a décidé de porter plainte contre la commune de Sacy-le Grand et son représentant légal, le maire. (Roso.)
« Les dépôts sauvages de matériaux amiantés sont des faits extrêmement graves ! » Didier Malé, président de l’association environnementale le Roso (Regroupement des organismes de sauvegarde de l’Oise), ne mâche pas ses mots.
Son association a porté plainte contre la ville de Sacy-le-Grand et son représentant légal, le maire (SE) Didier Warmé, après la découverte, il y a dix jours, d’un dépôt illégal de déchets amiantés dans le bois de la Sablière. « Des habitants nous ont alertés. Nous sommes venus sur place faire les constatations. » Et en effet, sur place, le président a découvert des conduites en amiante-ciment. « Elles proviennent apparemment de travaux réalisés sur le trottoir de la rue de Cinqueux. Des fouilles y ont bien été réalisées, nous avons vérifié », décrit le responsable. Mais outre ce dépôt sauvage, la plainte vise également le travail réalisé par les employés de la commune pour enlever ces conduites considérées comme « dangereuses ». Selon les informations recueillies par le Roso, les travaux et le dépôt auraient en effet été réalisés par le personnel communal sans protection adaptée, ni dépôt de plan de retrait de matériaux amiantés. « C’est strictement interdit. Je ne peux pas croire que les responsables n’étaient pas au courant des dangers encourus par ce personnel », estime Didier Malé.
De son côté, le maire plaide la bonne foi et reconnaît l’erreur. « Je reconnais qu’il y a eu une faute, et je le déplore sincèrement, confie Didier Warmé. D’autant que je suis sensible à ces sujets. Malheureusement, je ne peux être partout. Mais ça m’a montré que le personnel doit être sensibilisé et formé à ces questions. J’ai d’ores et déjà fait passer des consignes écrites en ce sens. » Il explique également qu’il n’avait donné aucune consigne particulière concernant ces tuyaux. « Ce que je déplore, c’est que les habitants qui ont alerté l’association auraient dû nous prévenir directement. Cela devrait être un réflexe, surtout s’ils se sentent concernés par leur commune et le personnel », continue l’élu. « C’est à présent à la justice de faire son enquête », conclut le président du Roso qui rappelle la responsabilité des élus dans ces sujets.

Communiqué de presse N°9/2015

Posté par admin Le 4 juin 2015

Déchets d’amiante et travaux sur des matériaux amiantés : le ROSO porte plainte contre la commune de Sacy-le Grand et son représentant légal, le maire.

Le 25 mai dernier, le ROSO a adressé une plainte auprès du procureur de la république de Beauvais contre la commune de Sacy-le-Grand et son maire.
Alertés par des habitants de la commune, le président du ROSO s’est rendu sur place et a pu constater :
– La fouille réalisée sur le trottoir de la rue de Cinqueux pour l’enlèvement des conduites en amiante-ciment
– Le dépôt de ces déchets amiantés, dangereux dans le petit bois dénommé la Sablière.
Selon les informations recueillies sur place, ces travaux de retraits de matériaux amiantés ont été réalisés par le personnel communal ainsi que le dépôt des déchets dans le petit bois.
Dans le cadre de cette plainte le ROSO agit dans le cadre des intérêts qu’il défend tant au niveau de la protection de l’environnement que de la santé de l’homme et conformément à ses statuts.
Notre plainte concerne la commune de Sacy-le-Grand et de son représentant légal pour avoir :
– Fait procéder aux retraits de matériaux amiantés en réalisant une tranchée sur le trottoir de la rue de Cinqueux par les employés de la commune sans protection adaptée, ni dépôt de plan de retrait de matériaux amiantés (section 3 ou 4 du code du travail).
– Fait éliminer ces mêmes matériaux par un dépôt de ces déchets dans le petit bois dénommé « la Sabliere ».
Par ailleurs, au cours de la semaine suivante, ces déchets ont été déplacés à nouveau sans protection particulière.
Rappelons que ces faits sont susceptibles d’être réprimés dans le cadre de :
– Abandon illicite de déchets, faits prévus et réprimés par les articles L 541-1, L 541-2, L 541-3-III,L 541-7, L 541-8, L 541-46, L 541-47 et L 541-48 du code de l’environnement
– Mise en danger de la personne, Faits prévus et réprimés par les articles 223-1, 223-2, 223-18 et 223-20 du code pénal.

Articles Populaires

    Sorry. No data so far.

Designed by website templates