Friday, November 17, 2017

Carton jaune pour la piste cyclable éclairée

Posté par admin Le 27 septembre 2011

Mardi prochain, le maire d’Amblainville, Joël Vasquez, inaugurera officiellement la nouvelle piste cyclable qui relie le village à son hameau de Sandricourt. Rien d’exceptionnel, sauf que la piste en question a été l’objet d’un carton jaune délivré par l’association le ROSO (Regroupement des Organismes de Sauvegarde de l’Oise).

« Tout écologiste pourrait se réjouir de cette initiative, mais le contribuable a une vision bien différente du sujet, précise Didier Malé, président du ROSO. En effet, on peut se demander pourquoi mobiliser autant d’argent (NDLR : 524 737 €) et pour quelle fréquentation du futur équipement? » Et pour le ROSO, le pire se situe dans le fait que la piste cyclable sera éclairée.

En effet, de magnifiques candélabres ornent le parcours bitumé. « Alors que l’on cherche à lutter contre le gaspillage énergétique et la pollution lumineuse, cette piste sera éclairée, insiste Didier Malé. Pourquoi? Pour éclairer les étoiles? »

Joël Vasquez n’a pas souhaité entrer dans la polémique avec le ROSO. « Je ne veux pas leur répondre, explique-t-il. Je peux quand même préciser pourquoi la commune a réalisé cet investissement. Cette piste cyclable est la concrétisation d’un engagement puisque, dans le plan local d’urbanisme (PLU), nous avions prévu de créer une liaison douce entre Amblainville et Sandricourt. Toujours dans le PLU, nous souhaitons urbaniser le Sous-Bournoulet, un espace compris entre les rues de la Porte-des-Champs et la rue des Tuileries. Nous espérons y aménager, entre autres, des petites maisons destinées aux personnes âgées. La nouvelle piste cyclable longe cette zone. »

L’allumage des candélabres géré par ordinateur

Au départ, la piste cyclable ne devait pas être éclairée. La municipalité a simplement profité d’une opportunité et d’un appel d’offres plutôt fructueux. « Le ROSO aurait dû se renseigner avant d’émettre son carton jaune, assure le maire. Il y avait une tranche ferme pour la piste cyclable et une conditionnelle pour l’éclairage. Nous avons eu des conditions exceptionnelles d’appel d’offres puisque l’ensemble coûtera seulement 287690 €, auxquels il faut retrancher 39% de subventions du conseil général. Je peux vous dire qu’à 524 000 € on ne l’aurait pas fait. »

Et, cerise sur le gâteau, la piste cyclable va permettre à la commune de tester une nouvelle gestion de l’éclairage. « Jusqu’à présent, l’éclairage communal est géré par une horloge, explique Joël Vasquez. L’éclairage de la piste cyclable sera géré par informatique directement de la mairie. On pourra ainsi modifier les horaires pour permettre aux enfants d’aller à l’école ou de se rendre au terrain de football. La piste cyclable ne sera pas allumée tard le soir! »

Le Parisien – Le 8 septembre 2011

Communiqué de presse n°10/2011

Posté par admin Le 25 septembre 2011

Communiqué de presse N°10/ 2011 du ROSO : Projets Plan d’exposition au bruit (PEB) et plan de gène sonore (PGS) de l’aéroport de Beauvais : le préfet refuse la concertation

Par courrier en date du 17 septembre dernier, les associations membres de la commission consultative de l’environnement dont le ROSO, ont adressé un courrier à Monsieur Nicolas Desforges, préfet de l’Oise, lui demandant de bien vouloir inscrire à l’ordre du jour de la CCE du 6 octobre prochain, le vote sur le plafonnement des mouvements de l’aéroport.

Les associations représentants un tiers de votants ont demandé la mise à l’ordre du jour de ce point lors de la réunion du comité permanent du 13 septembre dernier.

Ce vote s’il s’avère positif, permettra de demander aux autorités compétentes le plafonnement des mouvements commerciaux à 21000 mouvements annuels.

Dans sa convocation datée du 23 septembre adressée aux membres de la CCE, le préfet n’a pas inscrit ce point à l’ordre du jour mais « la consultation de la CCE sur le plan d’exposition au bruit suivi d’un vote ».

Devant ce refus de concertation les associations appelleront probablement à voter contre le projet de PEB, projet visant à un accroissement exagéré du nombre de mouvements, sans tenir compte de la préservation de l’environnement des habitants situés sous les couloirs aériens.

Il se pourrait que les associations soient rejointes par les élus ayant compris l’avenir qui se jouait pour les habitants de leurs communes. Les communes de Fouquerolles, Fouquenies, Laversines, Troissereux, Nivillers, d’Herchies viennent de rendre un avis défavorable au projet de PEB présenté. Huit autres communes n’ont pas réussie à rendre de délibération dans les délais dont la Communauté d’agglomération de Beauvais.

Le ROSO et les associations ont demandé depuis le début de la procédure, un véritable débat sur le seuil d’acceptabilité sur le trafic aérien alors que les autorités compétentes et le Syndicat mixte se sont contentées d’imposer 32000 mouvements commerciaux.

Le ROSO reste ouvert à voter favorablement un PEB plus limité en nombre de mouvements et acceptable pour tous.

La plaquette de présentation du ROSO

Posté par admin Le 17 septembre 2011

Le ROSO toujours soucieux de mieux communiquer avec les différents acteurs des questions environnementales dans l’Oise, a voulu avoir une plaquette de présentation.

Vous y retrouverez tout sur son fonctionnement, ses membres, ses compétences, son histoire, son rôle, et ses actions.

Vous pouvez ci-dessous lire cette plaquette, ou bien encore l’imprimer ou la télécharger (487).

Articles Populaires

    Sorry. No data so far.

Designed by website templates